Éducation

L’apprentissage de la propreté

Introduction

L’apprentissage de la propreté est l’un des premiers et des principaux apprentissages pour le chiot. Comme pour tout apprentissage, il est important de suivre quelques règles élémentaires en éducation canine. Nous vous avons écrit un article à ce sujet : 8 règles à respecter en éducation canine.

La malpropreté peut aussi concerner des chiens adultes, car, comme nous allons le voir, il existe plusieurs raisons à la malpropreté. Pour un chien adulte, l’apprentissage peut être plus long, mais il faut suivre les mêmes règles que pour un chiot.

1. Les raisons de la malpropreté

Il est toujours indispensable de connaître la raison du problème, afin de lui trouver une solution. La malpropreté est très souvent due à une des causes que nous allons aborder ci-dessous.
À savoir que, nous le verrons plus loin, lorsqu’il est âgé de 2 mois, le chiot a une petite vessie et ne contrôle pas ses sphincters. Il est donc normal qu’il ne soit pas propre !

Un mauvais apprentissage :
L’apprentissage doit débuter dès les 2 mois du chiot. Si celui-ci n’a pas commencé, le chiot déterminera lui-même un endroit pour faire ses besoins. Un chien adulte qui n’est pas propre peut ne pas avoir reçu cet apprentissage ou l’avoir mal reçu. Nous verrons un peu plus bas comment lui apprendre la propreté.

L'anxiété :
On reconnaît cette cause de malpropreté par le fait qu’elle survient durant votre absence et que les selles sont molles ou diarrhéiques. Elle peut aussi être accompagnée de vocalises, de destructions, voire d’un comportement d’hyper attachement au quotidien. Il faut donc apprendre au chien à gérer la solitude et à dissocier votre absence à son angoisse. C’est notamment tous les gestes habituels qui accompagnent le départ qui sont associés à la solitude et qui déclenchent l’anxiété chez le chien. Il s’agit par exemple du fait de lui dire au revoir en partant, de mettre vos chaussures, votre manteau, de prendre les clés etc… Il faut donc, d’une part, banaliser et dissocier ces gestes du départ chez le chien - en les faisant plusieurs fois dans la journée mais sans partir, et d’autre part, s’efforcer d’ignorer le chien durant 15 minutes avant de partir et en revenant. Cela lui permettra de ne pas faire de votre départ un événement et le début d’une angoisse pour lui et de le banaliser.

Une absence trop longue :
Il ne faut pas oublier que le chiot n’a pas la capacité de se retenir sur de longues périodes jusqu’à ses 6 à 8 mois. Il faut donc lui permettre de sortir faire ses besoins régulièrement, sinon il est normal qu’il ne soit pas propre.

Un déséquilibre dans la relation entre le maître et le chien :
C’est le cas lorsque le chien n’a pas de repère et de référent. On reconnaît cette cause par le fait que le chien fait ses besoins au milieu des pièces, ou en hauteur, sur le canapé ou le lit. Il s’agit alors d’une difficulté à gérer sa frustration, due à un manque de règles éducatives correctement instaurées, et au fait qu’il est habitué à ce que vous répondiez à tous ses besoins, tout le temps. Si vous ne le faites pas à un moment donné, ou si vous lui imposez une situation et qu’il n’en a pas l’habitude, il est frustré et extériorise son inconfort émotionnel par la malpropreté, qui peut être accompagnée de destructions. Pour régler ce problème, il faut établir des règles que le chiot devra respecter tout le temps, comme par exemple le fait de ne pas monter sur le canapé et le lit ou de ne pas décider lorsqu’il joue.

Les problèmes de santé :
Il est aussi possible que votre chien ait un problème de santé qui lui cause cette malpropreté - par exemple des problèmes rénaux, des calculs urinaires, une incontinence… Pour contrôler cela, vous devez faire appel à un vétérinaire.

2. L'apprentissage

Une fois la raison de la malpropreté déterminée, vous pouvez orienter l’apprentissage de votre chien. Toutefois, nous allons vous donner quelques règles et conseils à suivre.

L’apprentissage doit donc débuter dès les 2 mois du chiot. À cet âge-là, il a compris qu’il ne doit pas faire ses besoins là où il dort - sa maman lui a appris. Mais, sa vessie est trop petite pour qu’il se retienne plus de 2h. Il faut donc lui proposer une sortie toutes les heures - le plus souvent possible en fait. Lorsqu’il grandit, vous pouvez espacer les sorties.

Répétitions & Habitudes :
Il est indispensable d’être patient car l’apprentissage de la propreté est long et nécessite beaucoup de répétitions et la mise en place d’une routine. Pour favoriser cela, il est conseillé d’effectuer les sorties du chien à peu près aux mêmes moments dans la journée. Comme cela, il saura quand il sort et il pourra se retenir en fonction.
Il est aussi important de ne pas jouer avec le chiot pendant les sorties tant qu’il n’a pas fait ses besoins.
Enfin, comme nous le disions dans notre article sur les règles de base en éducation canine, il est obligatoire d’être toujours cohérent.

Réduction de l'espace :
Pour que le chiot s'habitue dès son plus jeune âge à votre absence, il est conseillé d’instaurer une pièce interdite dans la maison, où il ne peut pas aller, même lorsque vous êtes présent. Cela permet aussi que le chiot ne s’approprie pas tout l’espace. Un grand espace peut aussi être la source d’un stress supplémentaire lors de vos absences.

Étudier le fonctionnement du chiot :
Anticiper les comportements malpropres du chien permet de les réduire en grande partie. Pour cela, vous devez savoir que certains comportements sont indicateurs de l’envie du chien de faire ses besoins : il tourne en rond, flaire le sol ou les coins qui lui semblent appropriés. De plus, le chiot a principalement envie de faire ses besoins au réveil (pas seulement le matin, à chaque réveil de sieste également), après chaque repas et chaque séance de jeu. Lui proposer une sortie à ces moments-là permet d’éviter la majorité des accidents.
Il ne faut pas non plus se lever la nuit pour le sortir par exemple, car cela ne lui apprend pas à se retenir.

Ne pas punir & Récompenser :
Quand on découvre les besoins du chien - même s’il les a déjà fait 10 minutes auparavant dehors - il ne faut pas gronder ou punir le chien, car il vit dans l’instant présent et n’associera pas la punition au comportement en question. Par contre, si vous prenez le chien sur le fait, il est possible de lui faire comprendre la négativité de son comportement en lui disant « non » et en le portant jusqu’à l’endroit souhaité pour qu’il fasse ses besoins. Le fait de l’avoir dérangé en le déplaçant pendant qu’il faisait ses besoins l’incitera par la suite à aller au bon endroit directement.

Il ne faut jamais mettre le museau du chien dans ses excréments car cela ne fera que l’encourager à les manger pour effacer les traces et le rendre craintif - ce qui pourrait le faire recommencer par anxiété, en se cachant pour faire ses besoins.

Il est important d’ignorer et de nettoyer le sol en l’absence du chien car sinon, il pourrait prendre cela pour un jeu et ainsi recommencer. Il faut également neutraliser l’odeur du pipi car celle-ci pourrait l’attirer pour en faire un nouveau. Attention à ne pas nettoyer à l’eau de javel car son odeur donne envie aux chiens de refaire pipi par-dessus. Et oui, du point de vue canin, l’odeur de l’eau de javel ressemble à celle de l’urine.

Comme pour tout apprentissage, récompenser le chien quand il a fait ses besoins à l’endroit souhaité est essentiel et lui permettra de comprendre ce que vous attendez de lui.

Conclusion

La propreté n’est pas l’apprentissage le plus difficile mais il est généralement assez long. Il ne faut pas se décourager, car en suivant ces quelques règles et conseils, il n’y a pas de raison que votre chien ne devienne pas propre. Le chien n’est pas malpropre pour vous énerver ou pour se venger : il faut comprendre la cause de ce comportement et mettre en place les solutions adaptées. Si vous vous trouvez bloqués, vous pouvez contacter un professionnel de l’éducation canine qui vous permettra certainement de sortir de cette impasse. Des examens chez le vétérinaire peuvent également vous permettre d’écarter tout problème de santé.

Le rôle de l'application MyDogSociety

L’application MyDogSociety peut vous aider dans l’éducation ou la rééducation de votre chien :
- Les articles conseils comme celui-ci abordent divers sujets d’éducation canine.
- Au sein du réseau social, vous pouvez trouver des personnes dans la même situation que vous ou qui sont déjà passées par celle-ci. Vous pouvez partager vos expériences et vos conseils entre vous, par exemple pour trouver le bon éducateur canin pour vous accompagner si besoin.

Pour approfondir le sujet

Notre sélection de produits du moment

Les toilettes pour chiot

Ces toilettes permettent l'apprentissage progressif de la propreté pour le chiot. Il est fournit avec des alèses. Vous pouvez approcher progressivement le tapis de propreté de la porte d'entrée et votre chien sera alors prêt à aller faire ses besoins dehors.

L'os Kong

Cet os à mâcher en caoutchouc permet à votre chiot de développer sa dentition et les muscles de sa mâchoire. Il peut également être rempli de friandises afin d'occuper votre toutou pendant votre absence. Kong a une gamme complète de jouets à mâcher pour les chiens de tous les âges et toutes les tailles.

La barrière pour chien

Cette barrière vous permettra d'interdire l'accès à une partie de la maison à votre chien. Elle comporte une porte pour que vous puissiez dans les deux sens. Et en plus, elle ne nécessite pas de percer de trous !

La pochette à friandises

Cette pochette à friandises est très pratique pour toujours avoir des récompenses avec soi lors des promenades et des séances d'éducation avec notre chien ! Elle peut s'attacher avec un mousqueton et elle est imperméable.

Partager cet article

Laisser un commentaire