La socialisation du chiot : nos 5 conseils
Éducation

La socialisation du chiot : nos 5 conseils

Pourquoi socialiser un chien ?

1. En quoi consiste la socialisation ? :

Socialiser le chien signifie lui permettre d’avoir des relations régulières avec ses congénères, d’autres animaux, les humains... bref, le monde vivant qui l’entoure. Voici nos 5 conseils pour réussir la socialisation du chiot.

2. L'importance de la socialisation :

Le chien est un animal peureux qui, en principe, n’attaque qu’en cas de réelle menace. Mal socialisé, il risque de développer un comportement exagérément craintif et d’avoir des réactions excessives, voire agressives, faute d’interpréter correctement ce qui se passe autour de lui, se sentant par exemple systématiquement menacé dès qu’il se trouve dans un nouvel environnement ou en présence d’inconnus. Il est donc important pour lui, et pour vous, de le mettre en interaction avec différents êtres vivants régulièrement - notamment avec ses congénères. En effet, moins un chien est en contact avec d’autres chiens, plus il les considère comme une menace, et plus le risque de conflit est élevé en cas de rencontre.

3. L'importance d'un sevrage réussi :

Le fait qu’un chien ne soit pas sociable peut être dû à une séparation trop précoce (avant ses 2 mois) d’avec sa mère, qui lui apprend les codes du monde canin.

4. La socialisation dure toute la vie :

Une autre des causes de la non sociabilité du chien est souvent une socialisation stoppée une fois l’animal adulte. En effet, la socialisation doit être entretenue ! Il faut garder l’habitude de lui permettre de rencontrer de nouvelles personnes, des chiens inconnus et d’évoluer dans divers lieux.

5. Les mauvaises expériences :

Enfin, une mauvaise expérience peut aussi l’avoir traumatisé, il faut alors le resocialiser. Quand certains chiens adultes ne sont pas ou plus sociables, il est possible (et nécessaire !) de retravailler leur socialisation. Ce thème fera l’objet d’un prochain article.

Comment socialiser un chien ?

1. Commencer le plus tôt possible :

L’idéal est de commencer la socialisation de notre compagnon dès ses premiers mois (entre 1 et 3). Il doit alors découvrir le plus de choses possibles : rencontrer des chiens, des animaux divers, des humains adultes, des enfants, et même des objets. Il faut qu’il s’habitue à un maximum de situations.

2. L'importance de l'élevage ou du milieu de naissance :

Il est important de faire attention à l’élevage d’où vient le chiot, car sa socialisation doit débuter là-bas. C’est à l’éleveur qu’il revient d’entamer ce travail de découverte, en commençant - comme expliqué plus haut - par ne pas séparer le chiot de sa mère, qui lui apprend à se conduire correctement avec ses congénères.

3. Des expériences positives :

Les découvertes ne doivent pas constituer des traumatismes : elles auraient l’effet inverse à celui recherché en engendrant de la peur chez le chien, et donc de l’agressivité.

4. Quelle attitude adopter ?

L’attitude à adopter pour éviter de créer un traumatisme chez notre compagnon est celle d’une personne sûre d’elle, détendue, rassurante, mais pas protectrice. En effet, il ne faut pas porter l’animal lorsqu’il a peur, car cela risque d’encourager sa peur. N’oubliez pas que votre chien ressent vos émotions ! Par ailleurs, une laisse tendue est source de stress pour le chien, qui se sent bloqué, et peut entraîner de mauvaises réactions de sa part.

5. Des expériences courtes & régulières :

Les nouvelles expériences doivent être de courte durée, mais répétées de nombreuses fois. Une sortie quotidienne, durant laquelle le chiot rencontre divers chiens et situations, est donc à favoriser. Récompenser l’animal avec des friandises peut être un bon moyen de lui faire associer les rencontres et les découvertes comme de bons moments.

À retenir

Il est important de socialiser le chiot dès ses premiers mois de vie afin qu’il ne développe pas de comportement d’anxiété et qu’il devienne un chien équilibré en grandissant. Pour cela, le chiot ne doit pas être séparé de sa mère avant ses 2 mois minimum. De plus, il doit être habitué à rencontrer divers animaux, humains et situations. Il doit apprendre à s’y adapter, lors des promenades quotidiennes.

Pour approfondir le sujet

- Arden MOORE, Chien en forme : chien heureux. Trucs et astuces pour une longue vie en bonne santé, Paris, Terres Éditions, 2016.

Nous vous recommandons

LAPIN SODAPUP

Un jouet à mâcher et à fourrer pour chien en nylon extra résistant : le lapin de Pâques de Sodapup s’adresse aux masticateurs et aux chiens avides de léchage.

PANIER TRIXIE

Ce panier est un coussin en peluche douce permettant au chien de se reposer confortablement. Il dispose d'un coussin fermement fixé, ainsi que d'une couverture déhoussable.

COLLIER HUNTER

Collier en corde tricolore pour les chiens de moyennes et grandes races, tressé à la main, souple & confortable.

LAISSE HUNTER

Laisse en corde avec dragonne, corde tricolore tressée à la main, associe pratique et confort. Elle est assortie au collier Hunter Tinnum.
Partager cet article

Un commentaire

  • Halfangel

    S’il ne chasse pas et n’est donc pas au contact d’autres chiens regulierement, il s’agit alors de creer des rencontres le plus souvent possible, qui se doivent d’etre toujours positives et bien encadrees.

Laisser un commentaire