Introduction

Chez le chien, la hanche est formée par l’excavation du bassin (le cotyle) et la tête du fémur (partie haute de l’os de la cuisse). La hanche est l’articulation qui connecte le membre postérieur au bassin et elle nécessite une stabilité parfaite et une bonne musculature pour rester saine à vie.

La dysplasie de la hanche est une maladie squelettique. Il s’agit d’une déformation de l’articulation de la hanche qui se produit pendant le développement - durant la période de croissance du chien - et pouvant se révéler tout au long de la vie du chien - le chien ne naît pas avec une dysplasie.

Cette maladie débute par une laxité excessive à l’origine d’un jeu anormal de l’articulation (subluxation) au cours des premières semaines de vie de l’animal. La tête fémorale se déforme, s’aplatit et la cavité articulaire s’évase, provoquant l’inflammation et des lésions progressives des cartilages, ligaments et os qui constituent l’articulation. Inévitablement, de l’arthrose secondaire se développe. En général, la dysplasie affecte les 2 hanches.

Les causes

La dysplasie de la hanche est une maladie héréditaire liée à de nombreux gènes - actuellement, on estime que plus de 100 gènes codent pour la dysplasie de la hanche. Cependant, des facteurs environnementaux comme l’obésité durant la croissance, la prise de poids et l’exercice physique intense peuvent favoriser l’expression des signes cliniques chez les chiens génétiquement atteints. Tous les chiens porteurs de la maladie ne l’expriment pas obligatoirement, ce qui rend d’ailleurs difficile l’éradication de la maladie puisque sans expression de celle-ci, le diagnostic est difficile à poser.

Toutes les races de chiens peuvent être atteintes par la dysplasie de la hanche mais certaines races sont plus touchées que d’autres (jusque’à 20% des chiens de certaines races sont atteints). Elle est notamment plus fréquente chez les races de grande et moyenne taille comme le Berger allemand, le Berger australien, le Labrador Retriever, le Golden Retriever, le Rottweiller, le Dogue de Bordeaux, le Bouvier bernois… mais elle existe aussi chez des races de petite taille comme le Bulldog anglais, le Caniche, et le Cocker par exemple.

Les symptômes

Divers signes de la dysplasie de la hanche peuvent apparaître à tout âge : allant d’une raideur au lever à une boiterie postérieure, un manque de coordination des postérieurs, une réticence à courir et sauter, une difficulté au lever, au coucher, à la montée des escaliers, une démarche anormale, des fesses peu musclées, une proéminence des hanches… Chez un chiot, elle peut s’exprimer en une démarche ondulante et chaloupée ou un déplacement des 2 membres postérieurs en même temps à la course (comme un lapin).

Le diagnostique

Le plus souvent, le diagnostique est posé entre les 6 et 12 mois du chien. Mais il n’y a pas de corrélation entre l’âge et la gravité de la pathologie. Certains chiens ne présentent pas de signe et de douleur avant l’âge de 10 ans.

La précocité du diagnostique est primordiale chez les chiots suspects ou à risque car il existe des interventions qui deviennent impossibles à réaliser sur le chien passé un certain âge.
D’autre part, le diagnostique ne peut être confirmé que par un vétérinaire. Celui-ci s’appuie sur plusieurs éléments, tels que le type de chien, son alimentation, son mode de vie, les signes apportés par son maître, une étude de sa démarche et de sa posture, un examen orthopédique et des examens radiologiques des hanches. Par la suite, des radiographies spécifiques et une arthroscopie de la hanche peuvent être proposées.

Traitements et pronostic

Une fois le diagnostique posé, un suivi vétérinaire régulier et un traitement au cas par cas sont mis en place. Pour beaucoup de chiens, des mesures hygiéniques sont prises - notamment une alimentation et une activité physique adaptées afin d’assurer un contrôle du poids de l’animal. Pour d’autres, une cure antalgique plus ou moins longue est nécessaire et la chirurgie doit être envisagée. La physiothérapie peut aussi soulager le chien.

Certaines interventions chirurgicales peuvent être pratiquées uniquement sur un jeune chien - notamment la symphysiodèse pubienne qui est utile jusqu’à l’âge de 18 à 20 mois et peu risquée pour le jeune chien. Elle est pratiquée à titre préventif.
D’autres opérations chirurgicales sont possibles pour des chiens plus âgés, telles que la résection de la tête et du col du fémur, la double ostéotomie du bassin, la prothèse de la hanche, la myotomie des pectinés ou encore la dénervation de la capsule articulaire.

Par ailleurs, pour limiter les risques de développement d’une dysplasie, il est recommandé que le chien ne pratique pas un exercice physique poussé durant sa première année de vie et qu’il reçoive une alimentation de qualité, notamment équilibrée en minéraux (calcium et phosphore).

Il est important de terminer en disant que la dysplasie de la hanche n’est pas une fatalité. Si le chien est bien suivi, il peut vivre une vie entière et de bonne qualité.

Conclusion

La dysplasie de la hanche est une maladie héréditaire qui touche de nombreuses races de chiens et qui est très répandue. Elle est difficile à éradiquer car elle peut se déclarer à un âge tardif ou même jamais. Les éleveurs ont là un rôle à jouer en ne faisant pas se reproduire leurs chiens qu'ils savent être atteints de dysplasie. D’ailleurs, la dysplasie de la hanche fait partie des vices rédhibitoires du chien et peut donc être un motif valable pour l’acheteur du chien pour se retourner contre le vendeur.

Il existe néanmoins de nombreuses solutions médicales ou chirurgicales permettant de restaurer la mobilité du chien et d’améliorer son confort.

Pour approfondir le sujet

Notre sélection de produits du moment

Coussin apaisant CozyPillow

Un coussin très confortable et apaisant pour chiens et chats !

-15% avec le code promo : "MYDOGSOCIETY15"

Canapé orthopédique

Ce canapé orthopédique à mémoire de forme soulage les articulations, il est idéal pour les chiens âgés ou souffrant de dysplasie de la hanche et d'arthrose.

La gamelle intelligente

Une gamelle qui pèse les croquettes qu'elle contient. Cela permet de contrôler ce que mange votre chien ! Elle est reliée à l'application Petkit permettant d'obtenir la quantité d'alimentation quotidienne personnalisée pour votre animal.

-15% avec le code promo : "MYDOGSOCIETY15"

Collier lumineux à LED Eyenimal

Ce collier lumineux vous permet de voir votre chien dans un rayon de 500m lorsque vous vous promenez avec lui de nuit, ce qui est bien pratique en automne et en hiver. Il se recharge grâce à un branchement USB classique et la batterie a une autonomie denviron 10 heures.

Partager cet article

Laisser un commentaire