toux du chenil chien maladie canine
Santé & Soins

La toux du chenil : symptômes & traitement de la maladie

1. Qu’est-ce que la toux du chenil ?

La toux du chenil - ou trachéobronchite infectieuse canine(TBIC) - est une maladie canine très contagieuse. Elle est appelée “toux du chenil” du fait des risques de contagion très élevés en chenil, ou à n’importe quel endroit où les chiens sont nombreux (élevages, rassemblements canins...). Elle n’est en revanche pas transmissible à l’humain.

Cette maladie est provoquée par une infection, de type virale ou bactérienne, des voies respiratoires (trachée et bronches) du chien. Elle peut être due à différents agents pathogènes - viraux ou bactériens - présents seuls ou associés :
  • le virus Parainfluenza canin (CPiV),
  • l’Adénovirus canin de type 2,
  • l’Herpesvirus,
  • le Réovirus,
  • la bactérie Bordetella bronchiseptica.

2. Symptômes & Contamination

Cibles de la maladie

Les animaux les plus fréquemment touchés par cette maladie sont les jeunes chiens qui vivent en collectivité ou qui se regroupent lors de rassemblements (chenils, pensions, rassemblements sportifs, cours d’éducation canine ou expositions…). Les chiens âgés ou affaiblis peuvent aussi facilement contracter la maladie du fait de leur moins bonne immunité. Les chiots et les chiens âgés, ayant un système immunitaire plus faible, auront plus de risques de développer des complications, telles qu’une bronchopneumonie qui entraîne malheureusement souvent la mort du chien.

Les chiens adultes peuvent également être touchés, mais leur système immunitaire étant normalement plus efficace pour les protéger, les symptômes sont souvent moins graves et les complications assez rares.

Un environnement stressant peut augmenter le risque pour le chien de contracter la maladie. Enfin, les chiens ayant des maladies respiratoires préexistantes, telles qu’une anomalie de la trachée ou une bronchite chronique, sont aussi plus à risque.

Des études ont montré que près de 20 % des animaux de compagnie ont un jour été contaminés par les agents pathogènes de cette maladie !

Contamination

La toux du chenil est plus fréquente en automne et en hiver. Elle est très contagieuse : un simple contact “nez à nez” ou par les “aérosols” émis par un chien infecté lorsqu’il tousse ou qu’il éternue. Les autres chiens respirent alors les gouttelettes contaminées et contractent l’infection à leur tour.

Le temps d’incubation - le délai entre la contamination du chien et l’apparition des premiers symptômes - est assez court : une semaine en moyenne.

La difficulté est que la transmission des bactéries ou des virus peut se faire avant même l’apparition des symptômes. Donc un chien apparemment sain peut transmettre la maladie. De plus, la transmission peut également se poursuivre plusieurs jours à semaines après l’arrêt de la toux. Il est donc très difficile de contrôler cette maladie et les contaminations, c’est pour cette raison qu’elle est si fréquente ! Et c’est aussi pour cela que les chiens les plus susceptibles de contracter cette maladie sont ceux qui fréquentent des endroits regroupant plusieurs autres chiens : chenil, élevage, parc à chien, toiletteur, animalerie, refuge, vétérinaire, etc.

Symptômes

Dans sa forme la plus courante et la moins grave, cette maladie peut se caractériser par :
  • Une toux forte, sèche et rauque, et très souvent “émétisante” : le chien tente de vomir ou expectorer.
  • Des écoulements nasaux et une augmentation du nombre de déglutitions.
  • L’animal demeure alerte et enjoué
  • L’excitation empire la toux
  • Aucune anomalie des poumons ne ressort des radiographies
Dès que votre chien démontre un des symptômes ci-dessus, il est primordial de ne pas le mettre en contact avec d’autre chien pour éviter la propagation de cette maladie. À savoir : les symptômes peuvent durer plus de 2 semaines.

Dans sa forme la plus grave, la toux du chenil est caractérisée par :
  • Fièvre, perte d’appétit et grande fatigue
  • Toux
  • Difficulté respiratoire
  • Sécrétions nasales et oculaires
  • Intolérance à l’exercice et à l’effort
  • Lésions pulmonaires notables aux radiographies des poumons
Si votre chien présente l’un de ses signes, il est impératif de consulter un vétérinaire. La forme sévère peut mettre la vie du chien en danger si elle n’est pas traitée. En effet, la forme grave de la maladie se solde par le décès de l’animal dans 20% des cas.

Le diagnostic de la maladie se fait par la présentation des symptômes lors de l’examen médical. Des contacts avec d’autres chiens dans les 2 semaines précédant l’apparition des symptômes sont souvent rapportés (pension, parc à chien, hospitalisation…). Une investigation plus poussée (test sanguin, radiographie et/ou lavage bronchoalvéolaire) est recommandée pour les animaux avec des signes qui suggèrent une condition plus sévère ou pour ceux dont les signes ne sont pas résolus avec les traitements.

Attention, un chien qui tousse peut également avoir un problème cardiaque ou un problème pulmonaire n’ayant aucun rapport avec la toux de chenil. Il est donc préconisé de ne pas hésiter à communiquer avec un vétérinaire en cas d’inquiétude et ce, surtout si votre animal semble affaibli ou montre une perte d’appétit.

3. Traitement de la maladie

La toux du chenil se soigne bien, le pronostic est bon et le chien ne garde pas de séquelle, à condition qu’elle soit prise en charge suffisamment tôt. Lors de l’examen médical, une simple analyse des symptômes ou une prise de sang permettront aux vétérinaires de connaître la nature de la contamination afin de prescrire le traitement adéquat.

Dans la forme courante de la toux du chenil :

L’animal guérit souvent de lui-même, sans traitement, en plus ou moins 10 jours. Il est alors recommandé de garder le chien à la maison au repos complet (pas d’activités physiques). Il est aussi préférable d’éviter tout contact avec les autres chiens pour ne pas risquer de les contaminer.

Si la toux empêche le chien de se reposer, une consultation chez le vétérinaire pourrait être bénéfique car il pourra lui prescrire un antibiotique et un antitussif au besoin. Attention, les antitussifs pour humains peuvent être très dangereux pour votre chien, même à petite dose !

Dans la forme grave de la toux du chenil :

Si le chien présente la forme grave de la maladie, l’auscultation des poumons est souvent anormale et les radiographies sont importantes pour analyser la gravité des lésions aux poumons. Il est alors recommandé d’hospitaliser l’animal pour 24 à 48 heures avec des solutés et des antibiotiques intraveineux.

Si l’animal présente des difficultés à respirer, il pourrait bénéficier d’oxygène durant son hospitalisation. Une fois la situation stabilisée, le chien peut rentrer chez lui. Il devra alors continuer à prendre des antibiotiques pendant plusieurs semaines, jusqu’à résolution complète des lésions des poumons aux radiographies. Le traitement pourrait donc durer 2 à 6 semaines avec des suivis réguliers chez le vétérinaire pour des radiographies.

4. Prévention

Le meilleur moyen de protéger le chien contre la toux du chenil est la vaccination. Celle-ci peut se faire soit par injection, soit par pulvérisation intranasale. Cependant, le vaccin protège du virus Parainfluenza et de la bactérie Bordetella bronchiseptica, mais pas des 3 autres virus pouvant être responsables de la maladie (l’Adénovirus, l’Herpesvirus et le Réovirus).


La vaccination par injection peut se faire dès l’âge de 4 à 6 semaines et une 2ème injection est effectuée 2 à 3 semaines après. Un rappel annuel est ensuite nécessaire. La vaccination intranasale est possible dès l’âge de 3 semaines et une dose unique suffit la première année. Un rappel annuel est ensuite recommandé.


Le vaccin sous la forme intranasale donnerait une protection plus rapide et plus ciblée (il stimule l’immunité de la muqueuse nasale, celle-ci sera la 1ère en contact avec la bactérie lors d’une infection) mais les études ont démontré que les 2 formes de vaccin offrent la même protection à long terme.

Le vaccin est généralement obligatoire pour les animaux séjournant en chenil, et il est vivement conseillé pour tout animal participant à des regroupements canins (expositions, cours d’éducation canine…) !

Il existe différentes manières naturelles de renforcer le système immunitaire de votre toutou pour l’aider à se protéger des maladies comme la toux du chenil. N’hésitez pas à nous dire en commentaire si cela vous intéresse, nous pourrons faire un article à ce sujet !

Pour les chiots, le fait qu’ils tètent encore leur mère peut les protéger de la maladie. En effet, un bon colostrum comble le trou immunitaire lié au jeune âge du chien.

À savoir : il n’y a pas de composante héréditaire à cette maladie !

Pour finir

Nous espérons que cet article vous aura été utile. N'hésitez pas à nous poser vos questions dans les commentaires ou sur nos réseaux sociaux (Instagram et Facebook), nous y répondrons avec plaisir.
À dans 2 semaines pour un nouvel article ! 🐾

Le rôle de l'application MyDogSociety

L’application MyDogSociety est faite pour vous !
  • Les articles conseils comme celui-ci abordent divers sujets du monde canin.
  • Au sein du réseau social, vous pouvez partager des photos de votre quotidien avec votre toutou, ainsi que vos expériences et conseils entre maîtres de chiens.
  • Sur le profil du chien, vous pouvez planifier les soins (vétérinaire, anti-puce…) à apporter à votre compagnon et programmer des rappels.
  • La carte des promenades peut vous permettre de trouver des lieux de promenade et des copains pour votre toutou près de chez vous.
  • La boutique vous propose notre sélection des meilleurs produits canins.

Nos produits du moment

Brosse furminator (poils longs)

Cette brosse pour chien à poils longs rendra le moment du toilettage facile et agréable. Cette brosse est prévue pour éliminer les poils morts liés à la mue.

Démêlant
compagnons & cie

Un soin 2 en 1 100% naturel : il démêle & discipline le poil tout en le nourrissant ! Grâce au brumisateur, la répartition est homogène.

Ma bible des soins naturels

50 solutions naturelles pour se passer de médicaments ! Des astuces et des recettes à avoir pour apprendre à soulager tous les maux de nos toutous !

Panier trixie en matériaux recyclés

Il est confortable et durable car conçu avec des matières recyclées : en toile de voile, la couverture est en coton et rembourré avec des fibres de polyester recyclées. 
Partager cet article

Laisser un commentaire